7.2.09

LE DJIHAD MONDIAL

video

C’est ce que Samuel Huntington appelle les « frontières sanglantes de l’Islam ». ..

« Dire que la cause du terrorisme réside dans le fait qu’ils sont pauvres, occupés, exploités, objets de préjugés négatifs, ou de discrimination, c’est ignorer que d’autres populations pauvres, occupées ou exploitées n’ont pas « produit » de terrorisme et qu’on peut subir la discrimination et les préjugés et lutter contre eux sans devenir terroriste kamikaze. En tant que sujets, ils sont responsables de ce qu’ils font et pourraient agir autrement ». - Annette Paquot, professeure titulaire à l’Université Laval de Québec, Le Devoir, 9 juin 2006

Haïti connaît la pauvreté et la marginalisation. L’Amérique latine a connu des dictatures brutales soutenues par les États-Unis. Le Japon a été défait et dévasté par deux bombes atomiques lors de la Deuxième guerre mondiale. Aucun de ces pays n’a produit de terroristes (les kamikazes japonais étaient des guerriers disciplinés qui ne s’en prenaient qu’à des cibles militaires). Gandhi et Martin Luther King ont lutté contre la colonisation, la discrimination et l’oppression tout en rejetant la violence comme moyen de faire valoir leurs revendications.

Les « causes profondes » du terrorisme sont à chercher ailleurs. C’est le djihad à la conquête du monde !

point de bascule